Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2005 6 26 /11 /novembre /2005 16:24
« Debussy-27 » : l’album-souvenirs, page 3



Des conteneurs par milliers.
À perte de vue. De bien belles vues parfois. Pourtant, considérée de manière isolée, chaque boite semble bien banale, sinon moche, en tout cas « standard »…  




Et les hommes qui les manipulent – certes avec tant d’adresse – se foutent bien de leur « beauté » : ils les prennent comme elles se présentent, les chahutent et les empilent là où elle doivent aller. Un ballet mécanique.



D’où vient alors que l’agencement final ait parfois, le soleil ou la lune aidant, tant de gueule ? Un ami artiste y a décelé du Mondrian… Lequel n’est pas le seul peintre à avoir été inspiré par les volumes géométriques. Comme d’autres par les paysages portuaires. Bien sûr, je pense à Cézanne réinventant l’Estaque – mais ils sont innombrables.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ponthieu - dans mon oeŒil
commenter cet article

commentaires

Jean Louis 28/11/2005 18:09

Moi, ce qui me fascine, c’est ce qu’on ne voit pas ce qu’il y a dans les boîtes. Des T shirts, des composants électroniques, des bouts de voitures, des thermomètres avec sonde extérieure, des stylos, des lunettes, des mètres ruban, de l’électroménager, des p’tites autos et des poupées, des ballons de foot, de la nourriture pour chiens, de la pas pour chiens, de l’afershave, de la vaisselle, du PQ, des trousses à outils, et les outils, de la poudre à récurer, des fils à scoubidous, des tableaux qui clignotent, des bonnets de Pères Noël, des nains de jardin. Du cristal sans plomb, du vin sans tanin, du crabe sans crabe, de la maroquinerie sans cuir, des pendules sans aiguilles, des meubles sans bois, des fleurs sans chlorophylle, des genres de feux sans fumée…

Et tout cela uniformisé à 12,051 m de long x 2,340 m de large x 2,380 m de haut.

La seule chose un peu sincère, c’est l’œil embué de l’esthète !