Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2005 2 06 /12 /décembre /2005 22:49
Aujourd'hui et Le Journal du Centre mettent Libé et Le Monde à la ramasse


Tiens, si je me remêlais un peu de ce qui me regarde : les canards. Ce matin donc, j’allais tâter la fièvre aviaire du jour chez mon marchand. Volant vers Libé, m’en voilà détourné par sa Une. Je la mets en image ci-dessous :

…et on aura donc compris que je n’ai pas déboursé l’euro vingt pour « ça ». J’attends pas d’un quotidien – encore moins de Libération qu’il me fourgue de la branchouille cultureuse ; surtout par temps de crises en tous genres. C’est ainsi que, outre ma « Provence », j’ai penché pour Aujourd’hui et son spécial banlieue titré «Nos lecteurs interpellent le président».

Beau boulot, en réalité, que ces cinquante questions glanées par des journalistes dans toute l’Ile-de-France. Rien à voir avec l’habituel « micro-trottoir », haut-lieu de la démagogie médiatique. Non, du vrai bon boulot qui, naguère ou peut-être jadis, serait plutôt revenu à Libé, au Libé des luttes et des grandes causes. Autres temps, autres canards. La crise frappe la presse, surtout certains titres ; il y a peut-être dans cet exemple isolé matière à explication. Exemple isolé ? A voir.

Quant au Monde qui attend dans ma boite aux lettres, ouais : « Greffe de visage : les explications du professeur Dubernard » ; « Hongkong. La démocratie“tout de suite” » et, pour le titre d’ouverture : « La Chine achète 150 A320 pour près de 6,5 milliards d’euros ». Pourquoi pas pour ce qui est de l’éclectisme de la Une. Mais décevant et très peu « Monde » ce manque de distance sur le bizness franco-européo-chinois.

J’ai de loin préféré la justesse de deux titres. Le premier de la Nouvelle République (Tours), sobre mais posant bien le problème au delà de l’immédiateté et de l’effet d’annonce à courte vue :


Le second du Journal du Centre (Nevers) qui surpasse Libération des meilleurs jours (pas aujourd’hui !). Titre à double détente donc : juste et visant loin. Qui, en effet, dans ce marché, prend réellement les commandes ? La question du transfert des technologies est bien la question centrale qui vaut autant en matière aéronautique (Airbus et Eurocopter) que nucléaire (Iter).

Ah oui, encore un titre qui me défrise dans Le Monde : « Condy Rice sous pression en Europe ». Je sais bien que Condoleeza, c’est long. Mais moins compromettant tout de même. On a déjà eu « Bill », « Tony »… Et au fait, pourquoi pas « Jaco », « Domi », « Nico » ?

Note : le site du monde.fr semble en carafe ce soir. Qu'est-ce Condy ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Ponthieu - dans mon oeŒil
commenter cet article

commentaires