Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2005 7 01 /05 /mai /2005 22:00

3 mai. Journée mondiale de la liberté de la presse

C’est ainsi, il nous faut des rites, des célébrations. Pour ne pas oublier, pour manifester notre solidarité. Ce mardi 3 mai, c’est la Journée mondiale de la liberté de la presse. Vaste chantier qui en recoupe d’innombrables autour de la justice : économique, sociale, politique. « Tout se tient », dit-on facilement, et à juste titre. Ce qui ne saurait, au contraire, conduire à chercher des réponses simplistes à la complexité du monde.


Toujours est-il que durant cette dernière décennie, quelque 250 journalistes et travailleurs des médias ont été assassinés dans le monde – dont 53 pour la seule année 2004, selon RSF. Assassinés, pas tués par malchance, non, mais éliminés en raison de leurs fonctions professionnelles. L’Unesco en a dressé la liste sur son site.

Ce 3 mai correspond aussi au 118e jour de la disparition de Florence Aubenas et Hussein Hanoun. Sans oublier les autres manquants : Guy-André Kieffer, Fred Nérac, les trois journalistes roumains et bien sûr Ingrid Betancourt.

Donc, le 3 mai demeure une date pour célébrer les principes fondamentaux de la liberté de la presse, évaluer la liberté de la presse à travers le monde, défendre l’indépendance des médias et rendre hommage aux journalistes qui ont perdu leur vie dans l’exercice de leur profession. C’est aussi une occasion pour informer des atteintes portées à la liberté de la presse.


Dans des dizaines de pays à travers le monde, des publications sont censurées, sont condamnées à des amendes, sont suspendues ou tout simplement n’ont plus le droit de paraître, pendant que les journalistes, les directeurs en chef et les éditeurs sont harcelés, attaqués, détenus ou même tués.

Il s’agit encore de rappeler aux gouvernements la nécessité de respecter leurs engagements quant à la liberté de la presse. C’est également un jour de réflexion dans les médias sur des questions relatives à la liberté de la presse et à la déontologie.

Mais l’Unesco se garde toutefois d’aborder la question des concentrations des entreprises de presse qui, à l’instar de l’économie en voie de globalisation, restreint la diversité des médias et la liberté d’expression. Sans doute ne s’estime-t-elle pas dans son rôle sur ce chapitre. L’organisation internationale a en effet une vocation culturelle. Mais la culture n’est-elle pas aussi devenue une marchandise ?

L’Unesco publie en abécédaire une sorte de bréviaire de l’information, suite de mots-clés toujours utiles à rappeler :

A – Actualité, Analyser, Apprendre, Argumenter

C – Communiquer, Connaître, Contredire

D – Découvrir, Développer, Droit à la liberté d'opinion, d'expression et d'information, Droit de parole, Droit de savoir, Droit de réponse, Droit à la liberté d'association, Dévoiler, Diffuser, Divulguer, Dialoguer, Diverger, Discuter, Débat d'idées, Diversité, Déontologie, Discerner, Dire, Démocratie

E – Enquêter, Éclairage, Évaluer, Expliquer, Exprimer, État de droit, Écouter, Être à l'écoute

F – Former, Fouiller

G – Garanties

I – Informer, Indépendance, Intéresser, Investigation, Incorruptible, Interroger, Interviewer

J – se former son propre Jugement, Justice, Journalisme

L – Liberté, Législation sur la presse, Libre circulation, Libre arbitre, Lire

M – Mettre en lumière, Montrer

N – Neutralité rédactionnelle

O – Objectivité, Opinion, Oser

P – Participer, Partager, Pluralisme, Professionnel, rendre Public, apporter des Preuves, Protéger ses sources, Prudence, Publier

Q – Questionner

R – Refléter, Renseigner, Restituer, Réfléchir, Recouper, Retenue, Récit, Révéler, Rapporter les faits vrais, Rechercher, Respecter, Regarder

S – Savoir, citer ses Sources

T – Témoigner, Transparence, Tolérance

V – Vérifier, Vérité, Vulgariser



→ Voir aussi Reporters sans frontières



Partager cet article

Repost 0

commentaires