Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2005 1 13 /06 /juin /2005 22:00

Une stèle glorifiant des anciens de l’OAS inaugurée le 6 juillet à Marignane


Ce n’est pas le premier monument du genre, mais ça en fera trois de trop : après Perpignan (Pyrénées-orientales) et Théoule (Alpes-Maritimes), une même association fait ériger une stèle à Marignane (Bouches-du-Rhône) à la gloire des « combattants morts pour que vive l’Algérie française ». L’information commence à s’ébruiter et un mouvement se dessine pour empêcher l'édification d’un tel monument. Après Libération et Le Canard enchaîné, La Provence [14/06/05] vient de publier un article sur le sujet. Le Mrap demande une intervention des pouvoirs publics. Une pétition a été lancée par la Ligue des droits de l’homme. Ici, c’est diBrazza, artiste-peintre et blogueur de haute volée qui proteste dans un beau texte qui mérite aussi le détour par chez lui.


CATHÉDRALES DE LA PESTE

Par diBrazza

"C'est de cela que Dieu est mort (nul ne l'a tué) : de l'incapacité dans laquelle il a tout à coup été de continuer d'endurer le mal que l'homme se faisait." Michel Surya


 Alessandro Bavari. Discostruzzione di un Eroe e recostruzione dell'Uomo

Évidemment, ça change un peu de mes billets habituels. Mais tout ceci me parait très important. Et je serais heureux que de votre côté vous agissiez dans le sens qui vous semblera le plus approprié pour obtenir qu'ICI et LA , à ce sujet ci ou à ce sujet là ON NE PUISSE PLUS CONSTRUIRE CES CATHEDRALES DE LA PESTE qui, sous un prétexte de réconciliation, ne sont que prétexte au retour au grand jour des vieux démons qui nous démangent. TOUS.



1 CERCLE DES HEURES ET DES JOURS

A l'heure où un grand nombre d'hommes et de femmes vivent suspendus au bon vouloir de tel ou tel groupe terroriste preneur d'otages dont nous sommes sans nouvelles
A l'heure où le monde entier vit dans l'incertitude de l'attentat, de la barbarie, ici, tout près, un peu plus loin ou dans des terres que nous ne visiterons jamais autrement que par l'intermédiaire d'un écran de télé
A l'heure où ici, tout près, un peu plus loin tant d'hommes, de femmes et d'enfants de toutes races, de toutes confessions, sont assassinés
A l'heure où les cimetières ont remplacé définitivement les jardins suspendus des nouvelles Babylone
A l'heure où nous reviennent Florence Aubenas et son guide Hussein Hanoun

Marignane, petite ville du sud de la France compte les jours qui la séparent du 6 juillet.
Le 6 juillet 2005, Marignane fête la Barbarie.
Elle inaugure un monument à la gloire des "fusillés de l'OAS".
La date a été choisie en hommage à Roger Degueldre, chef des commandos "Delta" de l'OAS à Alger. Condamné à mort, il a été exécuté le 6 juillet 1962.

2 - CERCLE DE LA MERDE

Marignane n'est pas la seule ville à fêter la Barbarie.
Le 5 juillet 2003, c'était Perpignan qui, à l'instigation de la même association (l'Adimad), a elle aussi érigé une stèle de deux mètres à la gloire de ses héros.
Soit, pour l'essentiel:
Degueldre, dont les groupes de tueurs ont commis des milliers d'assassinats ;
Bastien-Thiry, impliqué dans la tentative d'assassinat du général de Gaulle au Petit-Clamart ;
Dovecar et Piegts , tous deux impliqués dans l'assassinat du commissaire central d'Alger, Roger Gavoury.
Tous quatre condamnés à mort et exécutés.

« Il y a un mouvement évident de réhabilitation du colonialisme », dit Claude Liauzu, historien s'insurgeant contre les lieux de mémoire à la gloire de l'OAS, dans Libération du 10 juin. Le Canard aussi nous en avait touché un mot dès janvier mais voilà, on n’y avait pas fait attention.


3 CERCLE DU SANG

Ce qu'il ne faut pas oublier dans cette histoire c'est que, encore une fois, la République fout le camp. La tête sous l'édredon. En effet, où sont ils les grands ténors gaullistes Chirac et Villepin ? Et Sarkozy ? Et Gaudin ?

L'UMP, qui est bonne fille – et un peu putain, mais ne dit-on pas que toutes les "bonnes-filles" sont un peu putains ? – a accueilli à bras ouverts Daniel Simonpieri, maire Front national, puis MNR de Marignane. Est-ce parce qu'il fait maintenant partie de la famille gaulliste qu'il est interdit aux gaullistes de lui interdire de fêter ceux qui projetaient d'assassiner de Gaulle?

Est-ce parce qu'il va falloir compter sur toutes les voix, même les plus nauséabondes, pour espérer remporter le pompon en 2007 que tout ce beau monde se tait et planque le sang versé comme le nombre des victimes de l'OAS sous les tapis de son cabinet ?

Et la gauche dans tout ça ? On l'entend pas beaucoup – un euphémisme pour dire pas du tout.

Et à Marignane, qu'est-ce qu'elle fait la "droite droite" ( pas la droite d'extrême droite, la droite-droite !)? Elle ne fait rien.

Et la gauche, qu'est-ce qu'elle fait à Marignane ? A Marignane, y a pas de gauche. On sait pas où elle est passée la gauche. Depuis longtemps. Elle doit être sous le tapis, elle aussi. Mais pas pour les mêmes raisons.

Nota: L'ancien maire de Marignane, toujours dans le même élan, avait doté la ville d'une "Avenue du Général Salan", général de sinistre mémoire. Daniel Simonpiéri se place donc plus dans la continuité que dans l'innovation.

4 TIR GROUPÉ

La Ligue des droits de l'homme de Toulon nous invite à écrire ceci :

« Le maire de Marignane (Bouches-du-Rhône) a attribué à l’Adimad (Association de défense des intérêts moraux et matériels des anciens détenus et exilés politiques de l’Algérie française) une parcelle vierge dans le nouveau cimetière de sa ville. L’Adimad souhaite y ériger un monument à la mémoire d’anciens membres de l’OAS (Organisation Armée Secrète).

« Lors de l’inauguration, prévue le 6 juillet 2005, l’Adimad a le projet de rendre hommage à des activistes qui ont tous été jugés et condamnés en leur temps par la justice française. Citons, pour mémoire, Jean-Marie Bastien-Thiry qui a dirigé l’attentat du Petit-Clamart contre le Général de Gaulle, Roger Degueldre, chef des commandos « Delta », qui a organisé l’assassinat des six inspecteurs des centres sociaux réunis autour de Mouloud Feraoun, et, pour terminer, Albert Dovecar et Claude Piegts qui ont participé à l’assassinat du commissaire de police Roger Gavoury.

« Tous quatre ont été jugés, condamnés à mort (à une époque où la peine de mort n’avait pas encore été abolie) et exécutés. Certes, des lois d’amnistie ont été votées depuis la fin de la guerre d’Algérie, et cette période douloureuse reste l’objet de polémiques. Mais la sérénité ne pourra revenir que dans le respect de la vérité historique. L’érection de ce cénotaphe et son inauguration n’y contribuent évidemment pas.

« Nombre de nos concitoyens sont profondément révoltés par ces cérémonies qui se multiplient dans des lieux ouverts au public. Au delà de la provocation intolérable vis-à-vis des descendants des victimes de l’OAS, l’État ne peut pas laisser se dérouler des hommages parfaitement illégitimes en mémoire de ceux qui ont mené ces actions criminelles.

« Face à des agissements qui tendent à honorer publiquement des hommes dont l’objectif avoué était de détruire notre République, nous ne pouvons nous résoudre à la politique du "ne rien entendre, ne rien voir, ne rien dire".

« Nous demandons aux autorités responsables d’interdire cette inauguration ! »

Nous vous invitons à écrire dans ce sens à :

* Monsieur le préfet des Bouches-du-Rhône
Cabinet - à l’attention personnelle de M. Christian Frémont -
2 boulevard Paul Peytral - 13006 Marseille

* Monsieur le préfet délégué pour la sécurité et la défense auprès du préfet de la zone de défense Sud
- à l’attention personnelle de M. Bernard Squarcini -
Préfecture des Bouches-du-Rhône
2, boulevard Paul Peytral - 13006 Marseille

* Monsieur le sous-préfet d’Istres
- à l’attention personnelle de M. Bernard Fraudin -
Chemin des Bolles
BP 648 - 13800 Istres

Envoyez une copie de votre lettre à :
* Michel Vauzelle
Président du conseil régional PACA
Hôtel de région - 27 place Jules Guesde - 13002 Marseille

* ou au conseiller régional de votre choix (à la même adresse).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

GG 02/11/2005 13:30

Et alors ? Pourquoi il n y aurait pas de stéles à la gloire de l'OAS. Les barbares du FLN ont bien leurs mosquées dans les grandes villes de FRANCE.

Dominique 15/06/2005 23:56

Dibrazza, vous auriez pu vous dispenser de ces quelques mots:
"mais ne dit-on pas que toutes les "bonnes-filles" sont un peu putains ?"

Je crois être assez bonne fille, mais n'apprécierais guère qu'on en déduise que je suis une putain.
La putasserie n'est pas réservée aux femme, d'ailleurs. J'aurais tendance à penser qu'elle est souvent pire chez le sexe dit "fort".
En tous cas, pour votre part, vous ne vous méfiez pas assez des réflexes sexistes.
Je pense que Gérard me comprendra.