Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 11:03
Bizarres, ces Parisiens – dont je fus à pleines décennies. Aujourd’hui, je fais mon Persan. Ce soir-là en particulier, en plein Saint-Germain, carrefour de l’Odéon, autant dire le Nombril du Monde :
diantre, ils mangent sur le trottoir, fin novembre, payant fort cher des plats aux noms prétentieux, exposés à la pollution des motos et bagnoles qui leur passent sous le nez. Vous direz : ils sont venus à vélo, ces bobos écolos… À vérifier. Mais alors, ces radiateurs électriques qui, dissimulés sous la bâche, les réchauffent – mais bien moins que l’atmosphère ! Et l’infrarouge les rend ultraviolets… Imaginons, à l’autre bout des lignes électriques, tous ces pylônes menant aux centrales nucléaires et autres, tant de mégawatts dépensés pour le confort des terrasses parisiennes et autres. Le lendemain matin, ils n’étaient plus là et des motos avaient chassé des vélos. Paname, c’est bô. C’est aussi « tro », avec ce tabac qui vend des havanes à l’effigie du Che, bonne idée de cado pour les fêtes. Plus loin, vers Austerlitz, de mon bus de provincial, je craque encore pour un vélo et le croque d’un coup de clic. Tégévé enfin, rondeurs de Bourgogne, France profonde d’apparence doulce, et le pylône qui se tord, à trois cents à l’heure. Moi dedans. Chacun ses contradictions.































Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Ponthieu - dans mon oeŒil
commenter cet article

commentaires