Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2005 7 03 /07 /juillet /2005 22:00

Jules Mougin, la révolte du cœur

Exposition du facteur poète Jules Mougin, jusqu'au 17 septembre à la Médiathèque du Pontiffroy de Metz

Par André Faber

Jules Mougin, un enfant turbulent de 93 ans, capable de trouer la panse à tous les ploucs de sa plume sergent-major, nous donne à voir et à lire sa poésie généreuse. Son cri du cœur, son hymne à l'amour, nous réconcilie avec notre belle part d'humanité. À travers dessins, sculptures, objets peints, couvercles de boîtes à fromage décorés en guise de colis postal, correspondances lumineuses, il y a comme de l'espoir qui vient devant cette «livraison» du facteur Mougin, une tournée comme on n’en fait plus.

Mais comment ce poète à béret, ce gaillard en veste de cheminot, fumeur tardif qui ne crache pas sur un petit canon de rouquin, comment a t-il trouvé le chemin qui mène à Metz, lui qui vit en pays de Loire, un petit bled près d'Angers, à 650 kilomètres d'ici ? Derrière l'œuvre de Jules Mougin, l'ami et complice de Chaissac, Dubuffet, Giono, Calaferte, Vodaine, se cache un autre nom, un autre facteur : Claude Billon, dit « le facteur Louis XIV », tant il est vrai, qu'il ne ressemble pas à Barthez !



Beaucoup connaissent Claude Billon ou ont croisé ses yeux bleus comme un paquet de gauloises au cours de sa tournée dans les rues de Metz. Le Billon, facteur poète aux mains tordues de rhumatismes et au coeur gros comme ça, a rencontré son facteur Jules Mougin en 1978. Depuis ils s'aiment. Claude a trouvé son Jules si on peut dire. Leur amour de facteur poète se conjugue en lettres hurlantes, échevelées, tendres et nourrissantes comme du bon pain, que d'autres facteurs leur portent chaque jour. Et les timbres ne sont pas offerts par la maison. Voici en fait, le fond de l'histoire, le pourquoi du comment de cette émouvante exposition, une rencontre rare entre deux «hommes de Lettres», une envie de créer du lien, de distribuer des mots et de belles lettres et que les autres en profitent.

L'exposition est née de ces milliers de signes, milliers de traces posées sur les enveloppes, milliers de baisers restés collés à l'envers des timbres. Il faut aller voir «la révolte du cœur de Jules Mougin» avant que les rêves des hommes et le langage des oiseaux ne s'en aillent, il faut y aller pour se décrasser l'âme et prendre de l'amour !

→ Dessins d'André Faber ©

 

Partager cet article

Repost 0
Published by André Faber - dans Hors sujet... tous sujets
commenter cet article

commentaires

a.hamm 23/04/2009 18:41

par curiosité et aussi par ...un peu de nostalgie, j'ai promené mon regard sur les pages du net en espérant trouver des noms ou des visages connus...je ne suis pas dçu de voir que mon ami "jules moujin" pratique toujours "la plume"...une émotion en plus de le voir avec "claude" inchangé cueuilleur de mots..perdues ....vous avez mon soutien...en effet ce n'est pas la planète qu'il faut sauver ??mais ce que vous essayez de preserver...LES MOTS .....alfred

florence garnier 21/01/2009 03:21

bonjourquand j'avais 10 ans j'ai acheté le livre" la poésie comme elle s'écrit"j'ai aujourd'hui 37 ans et le livre ne m'a jamais quittéje vous écrit car je suis une artiste , et je viens de faire une toile "bulle de poésie" et je me suis servie de mon fameux livre et la poésie "le petit choc' de Jules Mougin du 10/02/78si vous pouviez lui donner l'info afin de partager cette toile avec luimerciflola toile sera visible sur mon blog demainhttp://flo-et-la-matiere.over-blog.com

HélÚne 10/11/2006 15:58

Un petit mot, pour dire que j'ai fait la connaissance cette année de Jules Mougin,  un homme extraordinaire, d'une grande intelligence, d'une grande gentillesse.
J'aime sa façon de parler, sa grandeur d'âme, et son accueil qu'il me fait à chaque fois que je vais chez lui.
Amitié
Hélène
 

Paul Henry 08/09/2005 12:19

Salut à tous les braves de coeur ;
Merci pour vos énergies cachées celles des simples l'expo de Jules me redonne de la vie et envie de prendre le train de mes pensées dans le pays des gens qui t'écoutent et te comprennent car ce maudit quai de la gare de l'ennui et de l'indifférence me donne la nausée...
...Claude je l'ai connu à Metz car j'étais facteur depuis 1978 mais en fin de compte je n'ai jamais osé lui parler souvent je devais être trop con et je ne voulais pas le déranger...je ne dis plus rien..j'écris et lis ne suis plus facteur je perds la vue mais je peux prendre des notes et dessine beaucoup avant la nuit totale et je collectionne tout sur la bicyclette et possède plus de 250 miniatures du monde entier alors je voyage.Avec les cartes postales que j'ai reçues depuis 30 ans. J'adorais porter les vraies lettres et les belles cartes.
Les gens me manquent ma tournée aussi je les aimais bien.
Paul Henry ( dit trifouillette ou l'Irlandais ou Riton )
A Metz bellecroix les enfants me surnommaient le facteur carambar...j'en avais toujours dans mes poches.
Allez Ciao les lambins !!!
Paul Henry
Metz

Philippe Mougin 03/08/2005 10:56

Bonjour,
Rien à voir avec ce qu'à fait Jules Mougin mais je suis passionné par la généalogie et j'aimerais entrer en contact avec Jules ou sa famille pour établir diffétentes branches MOUGIN.
En espérant avoir des nouvelles.
Philippe Mougin (de Besançon - 25)