Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juillet 2006 3 19 /07 /juillet /2006 12:54
 mon Œil

Tiens, que je m'suis dit,
tant qu'à me trouver à Arles,
capitale de la photo…
voyons voir si le Vincent de génie
aura laissé derrière lui
quelques grains de lumière…


••• cliquer sur la photo pour l'agrandir







Repost 0
Published by Gérard Ponthieu - dans mon oeŒil
commenter cet article
10 juillet 2006 1 10 /07 /juillet /2006 15:27

Zéro but à encaisser (suite en images)








Repost 0
Published by Gérard Ponthieu - dans mon oeŒil
commenter cet article
16 avril 2006 7 16 /04 /avril /2006 10:00
Une image, puis une autre…
 



J’aime Marseille. C’était un soir de décembre dernier. J’allais au théâtre, à la Criée, mais je ne sais plus pour voir quoi. Ça me reviendra. Si j’avais pris une photo de la pièce, je saurais… Comme cette photo me donne à revivre ce moment. Je venais de garer ma bagnole près de l’entrée maritime du Vieux-Port, côté Fort Saint-Nicolas. Je reprenais les quais. Six heures et demie. Les cloches de Saint-Victor se sont déchaînées. Des lumières électriques colorent le paysage et les immeubles, la roche même, qui devient lilas. Le jour se couche, la photo va se prendre à vitesse lente et enregistrer les mouvements opposés de l’humain et de la machine. Ah oui, ça y est, j’étais allé voir « Maître Puntila et son valet Mati ». Ma pièce préférée de Brecht. Surtout parce que mes potes de la Jacquerie (Alain Mollot à la mise en scène, Jacques Alric en Puntila – sublime – et François Frapier de même en Mati),  en ont donné une version magnifique. Celle-là m’a paru fade et, surtout, dénuée de son sens profond. La fin, en particulier, vire au contresens. Mati sort de scène comme s’il changeait de trottoir et que l’histoire de ces deux hommes, si opposés-si proches, prenait fin, sans lendemain, sans avenir, sans toucher au sens de l’existence. Comme cette femme et cette voiture, si totalement étrangers. [clic droit sur l'image pour la voir en entier]
Repost 0
Published by Gérard Ponthieu - dans mon oeŒil
commenter cet article
28 mars 2006 2 28 /03 /mars /2006 07:48
Une panne de courant a affecté, dimanche 26 mars, le fonctionnement d'un centre hébergeur d’hébergeurs en banlieue parisienne, perturbant jusqu'à ce mardi 28 le fonctionnement de milliers de sites internet français. Ce fut le cas d’Over-blog où loge «c’est pour dire+» – lequel, on le sait, a pris soin de ne pas laisser couver ses œufs par n’importe quel volatile grippable – rien n’étant toutefois à exclure, lemonde.fr (où niche «c’est pour dire») connaissant aussi ses ruptures d’anévrisme.
Le cyberbizness, n’oublions pas que c’est du vent électronique au service de la marchandise. On se souvient des récentes et fameuses « bulles » spéculatives qui éclatèrent en faisant « pschitt ! » Gare aux tempêtes à venir, genre blitz-krieg avec perte totale de la mémoire numérisée !

Repost 0
Published by Gérard Ponthieu - dans mon oeŒil
commenter cet article
17 mars 2006 5 17 /03 /mars /2006 23:00
Marseille, entre deux mondes




« Ma » manif. Ça commence hard avec ce racolage de L'Express, qui m’en rappelle un autre, de Match. Changement de « genre », certes, mais au moins on reste en famille. Elle dit avoir un faible pour Blair. Lequel s’évertue à légiférer pour faire gérer les écoles publiques par le secteur privé : association quelconque, groupe religieux ou de parents d’élèves, entreprise… À faire baver d’envie Sarkozy. Ça va donc être serré… Et comme dit L’Express, qui se croit au casino, « faites vos jeux ! »

Je regarde les autres photos, celles de la rue, et me dis que, vraiment, c’est un autre monde. Pas la même planète. Je me souviens d'un autre 18 mars, de Ferré et de Louise Michel. C'était en 1871, la Commune de Paris. Ça fait longtemps.




>> Clic droit sur les images pour les voir en entier.


















Repost 0
Published by Gérard Ponthieu - dans mon oeŒil
commenter cet article
16 mars 2006 4 16 /03 /mars /2006 11:19
Une image, puis une autre…


Musée des beaux-arts de Quimper. Magnifique lieu.
Le premier tableau qui vous parle en arrivant: La Légende de Kerdeck, 1890,
toile de Fernand Le Quesne (2,10m x 2,82m)


Paul Delvaux – Les Nymphes se baignant, 1938. Bruxelles.
Étrange parenté d'inspiration, non ?

Repost 0
Published by Gérard Ponthieu - dans mon oeŒil
commenter cet article
16 mars 2006 4 16 /03 /mars /2006 11:11
Une image, puis une autre…


Musée des beaux-arts de Quimper. Magnifique lieu.
Le premier tableau qui vous parle en arrivant: La Légende de Kerdeck, 1890,
toile de Fernand Le Quesne (2,10m x 2,82m)


Paul Delvaux – Les Nymphes se baignant, 1938. Bruxelles.
Étrange parenté d'inspiration, non ?

Repost 0
Published by Gérard Ponthieu - dans mon oeŒil
commenter cet article
9 février 2006 4 09 /02 /février /2006 09:32
Alger. Du pain, pas de jeux


Bab El-Oued, 1er février 2006
Repost 0
Published by Gérard Ponthieu - dans mon oeŒil
commenter cet article
7 février 2006 2 07 /02 /février /2006 10:04
Alger. Ali et Frantz à la Casbah









Casbah d'Alger, 1er février 2006. Je demande à Ali de tourner son sac du bon côté. Il ne sait pas qui est Frantz Fanon, qu'il promène ainsi en photo à bout de bras. Des adultes, sans doute, lui parleront de l'auteur des Damnés de la Terre, chantre des indépendances, mort à 36 ans, juste avant les accords d'Évian qui, le 19 mars 1962, mettaient fin à la guerre d'Algérie.
Repost 0
Published by Gérard Ponthieu - dans mon oeŒil
commenter cet article
6 février 2006 1 06 /02 /février /2006 16:42
Alger. Les trois copines de la Casbah

Mercredi 1er février, 16 heures 40. Sortie d'école dans la Casbah d'Alger. Comme partout dans le monde – non, pas partout –, des enfants s'envolent vers leurs maisons, leurs jeux, leurs rêves. J'aime beaucoup l'image de ces copines si ouvertes à la vie. Trois grâces. Plus celle de les avoir croisées.
Repost 0
Published by Gérard Ponthieu - dans mon oeŒil
commenter cet article